Page d'accueil | Centres De La Foi | Konya Le Musée de Mevlana


«

Konya Le Musée de Mevlana


L'emplacement du palais du seigneur Mevlana, aujourd'hui utilisé comme musée, et qui se trouvait alors dans le jardin de roses du palais de Seldjouk, a été offert par le sultan Alâeddin Keykubad au père de Mevlana, Sultânü'l-Ulemâ Bâhaeddin Veled.

Lorsque Sultânü'l-Ulemâ Bâhaeddin Veled mourut le 12 Janvier 1231, il fut enterré dans le mausolée se trouvant toujours à la même place qu'aujourd'hui. Ce fut le premier enterrement réalisé dans le jardin des roses.


Après la mort de Sultânü'l-Ulemâ, ceux qui l'admiraient se sont rendus auprès de Mevlana pour lui faire savoir qu'ils désiraient faire construire un mausolée sur la tombe de son père. Mevlana a refusé leur demande en leur répondant :'Existe-t-il de meilleur mausolée que la coupole du ciel?' Mais quand lui-même, il trouva la mort le 17 décembre 1273, son fils, Sultan Veled, a respecté le souhait de ceux qui voulaient faire construire un mausolée sur la tombe de Mevlana. Le mausolée, appelé 'Kubbe-i Hadra' (la coupole verte), posé sur quatre pieds d'éléphants (colonnes épaisses), a été commandé à l'architecte Tebrizli Bedrettin contre la somme de 130 000 drahmes seldjoukides. Depuis cette date les travaux de construction n'ont jamais été achevés et se sont poursuivis avec des annexes jusqu'à la fin du 19ème siècle.

Le palais du seigneur Mevlana et le mausolée ont commencé à exister en tant que musée sous le nom de 'Musée de Konya Âsâr-ı Âtîka' en 1926. En 1954, l'exposition et l'organisation du musée ont été à nouveau étudiées et le nom du musée est devenu 'Musée de Mevlana'.

Le terrain du musée, jardin compris, qui était d'un surface de 6.500 m², a atteint 18 000 m² suite à l'expropriation du terrain et la réorganisation des parties du jardin des roses.

On entre dans le musée par la porte 'Dervişan'. Il y a des cellules de derviches tout le long en direction du nord et de l'ouest de la cour. La direction sud prend fin après la cuisine et le mausolée de Hürrem Paşa par la porte Hâmûşân (Susmuşlar) s'ouvrant sur le cimetière d'Üçler. A l'est de la cour, à côté des mausolées de Sinan Pasha, Fatma Hatun et Hasan Pasha, se trouvent le salon des derviches tourneurs et le lieu de prière et ainsi que le bâtiment principal renfermant les tombes de Mevlana et des membres de la famille.

La fontaine fermée, construite par le sultan Yavuz sultan Selim en 1512, et la fontaine 'Şeb-i Arus' ainsi que la fontaine 'Selsebil' se trouvant au nord de la cour attirent l'attention.

Salon de lecture du Coran (Tilâvet)

'Tilavet' est un mot arabe signifiant 'lire le Coran avec une belle voix et conformément aux règles'. Dans le passé, on lisait le Coran dans ce salon, c'est pour cette raison qu'on l'appelle le salon 'Tilavet' , c'est-à dire le salon de lecture du Coran. Il est utilisé actuellement par la direction de la calligraphie.

Dans le salon de la calligraphie, à côté de plaques appartenant aux célèbres calligraphes de l'époque dont Mahmud Celaleddin, Mustafa Rakım, Hulusi et Yesarizâde, il y a aussi une plaque en relief, en or, écrite par le sultan Mahmad II. Exposé sur la porte en argent, le poème en persan de Molla Cami et calligraphié en 'Yesarizâde', Mustafa Izzet Efendi dit :

Kabetü'l-uşşâk bâşed in mekam

Her ki nakıs amed incâ şod temam

(Ce lieu est devenu la Kaaba des amoureux. Celui qui vient ici en défaut en repart totalement complet)

Le Mausolée Huzûr-ı Pîr

On entre dans la salle du mausolée par la porte en argent construite en 1599 par Hasan Pasha, fils de Sokullu Mehmet Pasha. Dans deux vitrines, on peut voir les plus anciens exemplaires des célébres oeuvres de Mevlana, 'Mesnevi' et 'Divân-ı Kebir'. La salle du mausolée est recouverte de trois petites coupoles. La troisième coupole est aussi nommée 'post-coupolle' et est contiguëe à la coupole verte se trouvant au nord.

Le mausolée est entouré d'une clôture assez haute à l'est, au sud et au nord. Dans l'enceinte des hautes clôtures, situées en deux parties au nord, se trouvent les sarcophages de 6 soldats Horasan.

Les deux plaques, situées à cet emplacement, sont importantes car elles expliquent la philosophie et le système de pensée de Mevlana. La 1ère plaque est en turc et elle mentionne:

'Apparais comme tu es ou sois comme tu le parais'

Sa Sainteté Mevlana

La 2ème plaque comprend des phrases écrites en persan. En voici la traduction:

'Viens, viens, qui que tu sois viens !

Que tu sois infidèle, parsi ou idolâtre, viens !

Notre palais n'est pas un palais sans espoir

Viens même si tu as mille fois renié ta parole, viens!'

Sa Sainteté Mevlana

Sur une clôture assez haute entourant la salle du mausolée à l'est et au sud, se trouvent au total 65 tombes, parmi lesquelles 55 tombes appartenant à des ancêtres de Mevlana et de son père Bahaeddin Veled, 10 des tombes appartenant à des femmes et 10 autres à des personnages célèbres ayant joué un rôle important dans l'ordre religieux fondé par Mevlana, dont Hüsameddin Çelebi, Selâhaddin Zerkûbî et Sheikh Kerimüddin.

Juste au-dessous de la coupole verte, se trouvent les tombes de Mevlana et de son fils Sultan Veled. Les deux pierres bombées se trouvant sur les tombes ont été construites sur l'ordre du sultan Soliman le Magnifique en 1565. La couverture, tissée de fils d'or, se trouvant sur la construction érigée sur les tombes, a été confectionnée par le sultan Abdülhamit II en 1894.

La construction en bois se trouvant actuellement sur la tombe de Bahaeddin Veled, le père de Mevlana, duquel on disait 'quand le fils est arrivé, le père s'est levé', est une construction extraordinaire réalisée en 1274 pour Mevlana. Après que Soliman le Magnifique a fait faire une nouvelle construction en marbre sur les tombes de Mevlana et de son fils Sultan Veled en 1565, l'ancienne construction a été retirée et placée sur la tombe du père de Mevlana qui n'en possédait pas.

Semâhâne (Salon où tournaient les derviches)

Le salon des derviches (salon où les derviches tournaient - Semahane) a été construit sur l'ordre de Soliman le Magnifique en même temps que le lieu de prière (mesdjit) au 16ème siècle. La danse des derviches tournant dans le salon a continué jusqu'à la transformation du palais du seigneur en musée en 1926. La chaire se trouvant dans la salle, l'emplacement des musiciens et les lieux réservés aux femmes et aux hommes ont été maintenus selon leur originalité. Sur les murs convenables de la salle où tournaient les derviches, des tapis antiques et, dans des vitrines, des objets en bois et des instruments de musique appartenant à l'ordre de Mevlana, y sont exposés.

Le Mesdjid (lieu de prière)
On entre au Mesdjid par la porte 'Çerağ'. Il y a également des accès au Mesdjid par les parties 'Huzur-pir' et la salle où tournaient les derviches. Les parties importantes de ce lieu, le lieu de réunion du muezzin et la chaire, ont été gardés intacts.

Sur le mur méridional du Mesdjid, des tapis de valeur et des portes en bois sont exposés et, dans une dizaine de vitrines se trouvant dans le mesdjid, on trouve des volumes, des calligraphies et des dorures de grande valeur.

Section des tapis et des tissus - Cellules des Derviches

Entourant les côtés ouest et nord de la cour frontale du palais du seigneur de Mevlana se trouvent 17 cellules et, sur chacune d'entre elles, une petite coupole et une cheminée prennent place. Ces cellules ont été construites en 1584 sur l'ordre du padishach Murat III en tant qu'habitations pour les derviches.

Les 4 cellules se situant à droite de la porte d'entrée sont utilisées aujourd'hui comme guichets et bureaux administratifs. A gauche de l'entrée, deux des 13 autres cellules ont été maintenues intactes avec leur mobilier original.

Les deux dernières cellules sont réservées aux ouvrages d'Abdülbakî Gölpınarlı et du Dr. Mehmet Önder qui ont fait don de leurs collections de livres au musée. Ces deux cellules sont encore utilisées comme bibliothèque.

Les murs intérieurs des 9 autres cellules ont été démolis et deux couloirs reliés l'un à l'autre ont ainsi été obtenus. Dans l'un de ces couloirs, des tapis antiques venant de Kula, Gördes, Uşak et Kırşehir sont exposés et dans le deuxième couloir on trouve des tapis antiques fabriqués dans des districts de Konya, dont Ladik, Karaman, Karapınar et Sille.

Dans les vitrines préparées dans les espaces vides des fenêtres et des portes s'ouvrant sur ces couloirs, des biens historiques appartenant à l'ethnographie de Mevlevi et transférés du palais du seigneur au musée ainsi que des tissus de valeur venant de Bursa et se trouvant dans la collection du musée y sont exposés.

La cuisine

La cuisine se situe dans la partie sud-ouest du musée. Elle a été construite en 1584 sur l'ordre du sultan Murat III. La retauration a été assumée ici jusqu'à la transformation du palais en musée en 1926.

Après les réparations faites en 1990, pour l'exposition et l'organisation de cette partie on a eu recours à des mannequins. On a essayé d'expliquer ici, par l'intermédiaire de mannequins, l'utilisation principale de la cuisine consistant à faire la cuisine et de montrer les règles de conduite à suivre en mangeant sur une longue table appelée 'somat'. On a également essayé d'expliquer une autre utilisation de la cuisine consistant pour un ancien derviche à montrer à un néophyte, appelé 'Nev-ni-yâz' assis, la technique de la danse des derviches.


Logement
  • Chambre :
  • Adulte :
  • Enfant :
Transfert
Légendes Toutes les légendes
  • Information on some things to do when in Assos, one hour south of Troy (by car) Walks: Through the manyEncore plus >>
  • Once i was in kuşadası, and i loved this city. people are very friendly, and beaches are very good, andEncore plus >>